Progestatifs oraux avant la ménopause: quel risque?


Les résultats d’une étude de l’INSERM révèlent que les femmes qui ont utilisé pendant plus de 4 ans et demi un progestatif oral seul avant la ménopause et après l’âge de 40 ans voient leur risque de cancer du sein augmenté pendant la durée du traitement, le risque s’estompant à l’arrêt de celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *