Se protéger de la maladie de Parkinson ?


Selon 2 grandes études de Harvard (sur 49 281 hommes et 80 336 femmes pendant plus de 20 ans), les hommes qui ont consommé le plus de flavonoïdes (associés au thé, pommes, oranges, vin rouge et baies rouges) ont 40% de risque en moins de développer la maladie de Parkinson. Les femmes ont une réduction du risque de l’ordre de 24% avec les flavonoïdes présents principalement dans les baies (myrtilles, mûres, framboises, cassis), cerises et raisin noir.