Faire l’amour, c’est mauvais pour le coeur?


Selon l’étude Caerphilly, au contraire des idées reçues, les risques cardiaques sont moindres si la fréquence des relations sexuelles est plus élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *