THS (traitement hormonal substitutif) ?


D’après l’étude ESTHER et l’étude E3N, deux études de l’Inserm, les oestrogènes administrés par voie cutanée n’auraient pas d’effet thrombogène, et il n’a pas été observé d’augmentation du risque de cancer du sein avec les THS associant oestrogènes par voie cutanée et progestérone naturelle micronisée.